Rejoignez-nous sur :
actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Résidence senior ou Ehpad : un investissement rentable

Publié le
retraite senior investir immobilier maison

Résidences de services, les résidences seniors représentent l’investissement du futur pour tous les particuliers souhaitant diversifier leurs revenus et leur patrimoine. Avec, selon l’Insee, un pourcentage de personnes de plus de 60 ans qui va augmenter jusqu’en 2035 pour atteindre 31 % de la population, on comprend évidemment pourquoi… Quoi qu’il en soit, l’investissement immobilier reste l’investissement préféré des Français et la résidence senior en est un.

Avec l’allongement de la durée de la vie, les besoins de logements médicalisés n’ont jamais été aussi conséquents. Pour mieux comprendre ce type d’investissement, il convient de distinguer deux types de structures : les résidences seniors et les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (Ehpad). Si tous les deux correspondent à l’achat d’un logement meublé dont la gestion est assurée par un exploitant, la première s’adresse à des personnes valides alors que la seconde à des personnes plus dépendantes. A savoir : les Ehpad sont médicalisés et reçoivent l’agrément du Conseil général et de la Direction des affaires sanitaires et sociales (DDASS), limitant ainsi leur nombre sur le territoire.

Optimiser son investissement

La réussite de ce placement réside dans la qualité des prestations et du professionnalisme du gérant qui va exploiter le site et vous verser les loyers. Il est ainsi conseillé de choisir un dispositif localisé dans une commune où la concurrence est faible. Pour obtenir une rentabilité intéressante, privilégiez une zone calme pour les Ehpad et des services de proximité pour une résidence senior. Vérifiez aussi les services existants ou à venir, qui feront venir les futurs résidents. Vous avez besoin d’un exemple concret ? Alors nous vous invitons à consulter le site de la résidence senior Frédéric Chopin.

Les avantages de la résidence senior

Comparé à différents placements, l’investissement dans une résidence senior apporte un rendement de 4 à 5 % chaque année. Les avantages ne s’arrêtent pas là : les loyers perçus par les propriétaires sont assurés. En effet, que le logement soit occupé ou non, le montant du loyer est garanti car l’exploitant est dans l’obligation de vous le verser. C’est une assurance confortable pour s’assurer de ne pas subir une vacance locative sur cet investissement immobilier.

Il est aussi bon de savoir que lorsque le montant des revenus locatifs est inférieur à 23 000 €, vous passez directement sous le statut LMNP, soit de Loueur de Meublé Non Professionnel. Un statut intéressant fiscalement, pour pouvoir bénéficier du régime micro-BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) donnant le droit de déduire directement 50 % du montant de toutes les charges. En plus du statut LMNP, vous pouvez bénéficier de la loi Censi-Bouvard. Ce principe de défiscalisation octroie une remise d’imposition pour un investissement dans toutes les résidences de services, dont fait partie la résidence senior.

Pour bénéficier des avantages de la loi Censi-Bouvard, quelques conditions sont à respecter comme : l’investissement dans un logement neuf, soit avec une vente en état futur d’achèvement (VEFA) ou alors ayant fait l’objet de travaux de réhabilitation assez conséquents si le logement date de plus de quinze ans. Sur une durée de neuf ans, correspondant à l’investissement minimum, la réduction accumulée correspond à 11 %. Attention : ce principe est valable uniquement jusqu’au 31 décembre, avec un montant d’investissement plafonné à hauteur de 300 000 €. Sous certaines conditions, il peut même être envisagé de bénéficier d’une exonération de la TVA.

Les frais à votre charge

Pour faciliter la gestion du bien, c’est un exploitant qui reste en charge de toute la gestion du lieu. Ainsi, que ce soit les contacts avec les locataires ou le ménage par exemple, tout est pris en charge par ses soins. Un bon choix de gestionnaire va faciliter, en somme, tous les aspects liés à la gestion et à l’entretien du site. Si l’exploitant prend à sa charge les frais de fonctionnement, c’est à vous de régler les travaux, l’assurance du propriétaire non occupant, mais aussi la taxe foncière.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !