Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Que couvre un contrat d’assurance habitation ?

Juin 2 2015
assurance habitation

L’assurance habitation est essentielle pour protéger vos biens et votre logement mais s’y retrouver n’est pas toujours facile. Les questions qui reviennent le plus souvent sont : est-ce obligatoire ou non ? Et que couvre-t-elle vraiment ? Découvrez l’ensemble de nos conseils vis-à-vis de cette assurance.

L’assurance habitation : que faut-il savoir ?

En premier lieu, il est indispensable que vous sachiez que l’assurance habitation est une précaution à prendre puisqu’elle assurera les frais de réparation en cas d’incendie, de dégâts des eaux ou de catastrophes naturelles.

L’assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires qui résident dans leur propriété. Mais si des réparations sont à effectuer, ils prendront la totalité des frais en charge. Ce qui pourra couter cher. C’est pour cela que l’assurance habitation est recommandée.

Par contre, les locataires doivent souscrire une assurance pour l’appartement ou la maison individuelle qu’ils louent. En cas de dommages, le propriétaire est indemnisé par l’assurance de son locataire. En générale, le contrat multirisque habitation ou MRH contient deux grandes parties : la protection du logement et de son contenu ainsi que la responsabilité civile.

L’avantage de l’assurance habitation, c’est qu’elle peut d’adapter à n’importe quelle situation. Que vous soyez un propriétaire, un locataire, un jeune actif ou une personne de plus de 50 ans, le contrat peut être modulé selon vos conditions. Évidemment, vous devrez les termes avec votre compagnie d’assurance.

Les garanties les plus fréquentes

Pour que votre assurance couvre bien tous les dégâts sur votre immobilier, il faudra qu’elle contienne un volet relatif à la couverture du logement et de ce qui s’y trouve. C’est-à-dire qu’en cas de dommages, l’assureur payera les frais de réparation qu’il s’agisse de la bâtisse lui-même ou de vos meubles et mobiliers.

Le contrat d’assurance doit également stipuler un volet relatif à la responsabilité civile. En d’autres termes, l’assurance va couvrir tous les dégâts ou les torts que vous ainsi que les membres de votre famille avez occasionnés. Cette couverture touche même votre animal de compagnie.

Voici quelques situations que les assurances MRH indemnisent souvent : la couverture en cas d’incendie d’origine accidentelle, la couverture pour un dégât causé par les eaux (l’assureur payera et les dommages dans votre logement et ceux provoqués chez vos voisins). Il y a également le vol, cependant, pour certaines clauses, il n’est remboursé qu’en cas d’effraction ou de violence.

Ainsi, établissez bien les termes de votre contrat. Ensuite, vous avez la couverture en cas de catastrophe naturelle à condition que ce dernier ait fait l’objet d’une déclaration par arrêté interministériel.

La couverture de bris de glace fait également partie des garanties les plus indemnisées par les assureurs. Elle prend en charge le remplacement de miroirs ou de glaces cassés accidentellement notamment les vitrages des fenêtres, des baies et des portes vitrées. Enfin, on peut aussi citer la responsabilité civile.

Cette indemnisation couvre les dégâts pécuniaires que vous avez causés à une personne extérieure à votre foyer. Elle s’étend aussi bien à vos enfants qu’à votre animal domestique. Dans le cas de négligence ou de torts infligés volontairement, l’assureur peut ne pas vous indemniser ou vous couvrir, mais partiellement. L’assurance multirisque habitation comporte également la garantie des risques en cas d’attentats ou d’actes de terrorisme.

Comment réagir pour être bien indemnisé ?

Tout d’abord, lisez bien le contrat d’assurance avant toute signature, vérifiez si les conditions correspondent à vos besoins : la nature des risques couverts, le montant de la prime à payer. À partir de la signature, votre contrat est officiel. Ensuite, pensez à toujours réviser votre souscription en cas d’éventuel changement.

Avertissez toujours votre assureur en cas d’extension ou de la construction de pièces supplémentaires : aménagement de combles, nouvelle salle de bain, etc. En cas de vol, portez plainte dans les 24 heures qui suivent l’incident. Si la maison a été endommagée par un sinistre, établissez une estimation des dégâts.

Par ailleurs, pour éviter tout incident, fermez toujours vos portes à clé et en cas d’absence prolongée, avertissez votre assureur. En outre, gardez bien vos factures, cela vous servira durant l’évaluation globale de vos biens immobiliers. Ces conseils peuvent sembler anodines, mais ne les négligez pas ! Sachez qu’il en faut peu pour ne pas bénéficier d’indemnité à la hauteur de ses attentes !

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !