Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

La fin des renégociations de crédits immobiliers ?

Juin 7 2018
hausse taux credit immobilier

Les chiffres du marché du crédit immobilier viennent de tomber. Comme c’est le cas depuis maintenant près de deux ans, les taux restent bas en cette fin de printemps ! La situation idéale pour renégocier les termes de son prêt ?

Des taux de crédits toujours aussi attractifs

L’année 2017 avait été particulièrement intéressante pour les foyers à la recherche de conditions d’emprunt favorables. Selon les derniers chiffres publiés par les professionnels de l’immobilier, cette tendance poursuit son cours. Si elle se confirme pendant les mois de juin et de juillet, les taux de prêt immobilier atteindront ainsi les niveaux historiques rencontrés à l’automne 2016.

En mai, les taux de crédit baissent ainsi en moyenne de 0,10 %, certaines banques affichant même une décote de près de 0,20 %. En négociant habilement leur contrat, les particuliers disposant des meilleurs profils peuvent ainsi envisager profiter d’un taux plancher de 1,35 % sur 25 ans, 1,12 % sur 20 ans et 0,80 % sur 15 ans. Pour les autres, les taux moyens rencontrés en mai 2018 sont de 1,75 % sur 25 ans, 1,55 % sur 20 ans et de 1,35 % sur 15 ans.

Les renégociations des crédits immobiliers repartent à la hausse !

Ce contexte favorable sur le marché de l’emprunt bancaire incite les particuliers à renégocier les termes de leur prêt immobilier. Après avoir quasiment disparu à la fin de l’année 2017, les demandes de renégociation se sont depuis multipliées, si l’on en croit les derniers chiffres publiés par la Banque de France.

En décembre dernier, la part des renégociations dans les dossiers de crédit immobilier était tombée à 15,76 %. Elle est remontée en février 2018 à 20,41 %. Si l’on reste encore loin des 59,85 % affichés en février 2017, cette augmentation témoigne néanmoins de la volonté des emprunteurs d’économiser de l’argent. Pour plus de la moitié des dossiers traités, des économies supérieures à 10 000 € ont ainsi été réalisées.

Vous pouvez encore renégocier votre prêt

Pour pouvoir bénéficier des avantages d’une renégociation du contrat, il s’agira néanmoins de répondre à certains critères. On en compte aujourd’hui trois principaux.

D’une part, l’emprunt devra impérativement récemment avoir été contracté. Plus précisément, les particuliers souhaitant profiter de conditions plus favorables devront se trouver dans la première moitié du remboursement de leur prêt.

Le montant total à rembourser ne pourra quant à lui pas excéder les 70 000 €.

Enfin, la différence entre le taux du nouveau crédit et celui du prêt en cours sera nécessairement comprise entre 0,7 et 1 % . Compte-tenu du niveau des taux actuels, les emprunts souscrits en 2015 et au premier trimestre 2016 peuvent ainsi être renégociés !

Prenons l’exemple d’un crédit de 200.000 euros sur 20 ans souscrit en avril 2015. Le taux de départ était de 2,3% et le montant mensuel à rembourser s’élevait à 1040 euros. En renégociant les termes du contrat, le taux peut désormais être abaissé à 1,35% et la durée diminuée d’environ un an, pour une mensualité similaire. Le gain sera alors de 10 700 euros.

La fin de la transférabilité des prêts

Dans ce contexte, de nombreux établissements bancaires ont décidé de supprimer la clause de transférabilité de leurs prêts immobiliers, une option particulièrement avantageuse pour les emprunteurs, mais également potentiellement très couteuse pour les banques.

Rappelons que cette option offrait aux particuliers la possibilité de conserver le taux de crédit du prêt initial dans le cadre d’une future acquisition. Pour en profiter il s’agit désormais de se tourner vers les banques en ligne. Si la clause était inscrite au moment de la signature du contrat, elle reste bien entendu de rigueur.

Pour en savoir plus sur la renégociation des crédits immobiliers

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !