Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Infographie : Tout ce que les promoteurs ne vous diront pas sur la loi Duflot

Mai 27 2013
Loi duflot infographie mini

La loi Duflot est le nouveau dispositif d’investissement locatif mis en place par Cécile Duflot. Entré en vigueur le 1er janvier 2013, ce dispositif de défiscalisation immobilière permet de bénéficier d’une déduction fiscale pour l’achat d’un bien locatif. Cependant, nous vous conseillons de bien réfléchir avant d’investir dans la nouvelle loi Duflot. Comment réussir son investissement en loi Duflot ? Quels sont les pièges à éviter lorsque l’on souhaite investir dans la loi Duflot ?
 

Piège N°1 : Faire confiance au promoteur sur l’emplacement

Il est important de bien réfléchir à l’emplacement de votre futur logement. “Il y a 3 règles dans l’immobilier : l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement”. Nous vous conseillons d’investir dans des villes dynamiques, là où la croissance démographique est importante et la demande locative forte, tel que Bordeaux, Paris, Lille, Toulouse, Nantes et Strasbourg. De plus, vous devrez choisir le bon quartier pour votre futur logement afin d’assurer une bonne rentabilité à votre investissement.
 

Piège N°2 : Le mirage de l’avantage fiscal

Avant d’investir dans la loi Duflot, il est crucial d’être attentif à la rentabilité locative de votre futur investissement locatif. 4 % bruts avant impôt doivent être le minimum. Beaucoup investissent dans l’investissement locatif uniquement pour la déduction fiscale alors que cela ne représente que 18 % de votre futur investissement. Les revenus locatifs représentent entre 50 à 60 % et votre épargne entre 15 et 30 %. Par conséquent, n’investissez pas dans le dispositif duflot uniquement pour la réduction d’impôts.
 

Piège N°3 : Acheter un appartement in-louable

L’emplacement est un critère très important pour choisir son appartement mais vous devez également prêter attention au type de bien dans lequel vous souhaitez investir. Il est important d’investir dans le type de bien qui correspond à la demande locative. Aujourd’hui, près de 33 % des logements sont occupés par des ménages composés d’une personne et 32 % des logements sont occupés par des ménages composés de deux personnes. Ainsi, nous vous conseillons d’investir dans des appartements type T2 ou T3.
 

Piège N°4 : Payer trop cher

Avant d’investir dans le dispositif Duflot, renseignez vous sur les prix du m2 dans le quartier où vous souhaitez investir. N’hésitez pas à appeler diverses agences locales pour connaître les prix du m2 et les niveaux de loyers.
 

Piège N°5 : Ne pas trouver de locataires

Sachez également que pour profiter du dispositif de défiscalisation immobilière, vous devez absolument louer votre appartement dans les 12 mois qui suivent l’achat de votre bien immobilier. Si votre logement est situé dans un quartier agréable, proches de toutes commodités, vous n’aurez aucun mal à trouver dans les locataires.

L'infographie sur la loi Duflot

L’infographie sur la loi Duflot

Si vous êtes intéressés par la loi Duflot, demandez une étude personnalisée pour votre investissement locatif en demandant une simulation Duflot sur le site www.duflot-loi.org.

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !