Rejoignez-nous sur :
Google+ d'Actual Immo . fr actualité immo Facebook d'Actual Immo . fr Blog Défiscalisation Pinterest d'Actual Immo . fr

Peut-on déduire les taux d’intérêt de son crédit immobilier ?

Mai 6 2018
calcul interets pret immobilier

Alors que l’échéance de la déclaration de l’impôt sur les revenus arrive à grands pas, beaucoup de consommateurs se demandent si les intérêts de leur crédit immobilier sont déductibles. La réponse à cette question dépendra en fait de l’année d’acquisition du bien et son type.

La déduction des intérêts n’est plus

Jusqu’à 2018, la “déduction des intérêts d’emprunt” correspondait à la réduction des impôts dont bénéficiaient les particuliers ayant souscrit à un crédit servant à financer l’achat ou la construction d’une résidence principale. Instituée par l’article 5 de la loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat, cette aide fiscale s’appliquait alors “aux intérêts payés au titre des cinq premières annuités de remboursement des prêts éligibles.”

S’appliquant pour une durée de 5 ans aux prêts contractés entre mai 2007 et septembre 2011, date à laquelle le prêt à taux zéro ou PTZ a pris le relais, la déduction des intérêts d’emprunt sur ce type de bien immobilier n’est donc aujourd’hui plus valable.

Aide fiscale : la dernière année pour les logements neufs BBC

Sur votre déclaration d’impôts 2018, seuls les intérêts afférents aux prêts dont le remboursement a débuté en 2010 pour les logements neufs BBC ouvrent aujourd’hui le droit à un crédit d’impôts.

Pour bénéficier de cette fiscale relative aux bâtiments basse consommation – BBC 2005, l’offre de prêt doit impérativement avoir été émise avant le 1er janvier 2011. Il vous sera alors possible de déduire 40 % des intérêts versés au titre de votre septième annuité. La limite est fixée à 3750 € pour une personne seule, veuve ou divorcée et à 7500 € pour les couples mariés ou pacsés. Ces seuils sont doublés si l’un des membres du foyer fiscal dispose d’une carte d’invalidité. Ils sont en outre majorés de 500 € pour chaque personne à charge.

NB : Seuls les intérêts inhérents au remboursement du crédit immobilier doivent être pris en compte. Les frais et les cotisations d’assurances liés à l’emprunt ne sont pas sujets à la réduction d’impôts.

Pour déduire vos intérêts, privilégiez l’investissement locatif

L’immobilier locatif offre aujourd’hui des avantages fiscaux plus nombreux que l’achat d’une résidence principale. En optant pour un investissement de ce type, il vous sera par exemple possible de déduire le montant des intérêts du prêt immobilier de vos revenus fonciers, mais également de soustraire les différents frais engagés au titre de votre crédit, et notamment les agios bancaires, les frais de dossier et l’assurance emprunteur (intégrer lien interne).

Dans la déclaration de revenus, les charges d’intérêt doivent être indiquées :

  • Dans la déclaration 2044 pour une location non meublée, et plus précisément à la ligne 250, rubrique 610.
  • Dans la déclaration 2031 pour une location non meublée. Il s’agit alors d’une déclaration annexe.

Si vous avez éprouvé des difficultés à trouver un loueur fiable pour votre bien immobilier, l’opportunité de déduire l’excédent de charges de votre revenu global vous est également donnée. Pour être acceptés, ces frais ne doivent cependant pas dépasser le plafond de 10 700 €.

Pour en savoir plus sur le crédit immobilier

Demander votre simulation de crédit immobilier !

Envie de partager cet article ? Cliquez sur les boutons ci-dessous !